VIIÈME COLLOQUE HISPANO-LUSO-FRANÇAIS UN AUTRE VOYAGE EXTRAORDINAIRE

Le groupe de recherches T3 AxEL vous invite à participer au
VII ÈME COLLOQUE HISPANO-LUSO-FRANÇAIS Textes, Territoires, Technologies

UN AUTRE VOYAGE EXTRAORDINAIRE.

 13, 14 et 15 avril 2016 sur le Campus de Huesca de l’Université de Saragosse.

En 2016, nous commémorerons les 150 ans de la publication du premier volume des Voyages Extraordinaires, collection où tous les romans verniens ont été édités et qui sont à l’origine du sujet choisi pour ce Colloque : UN AUTRE V OYAGE EXTRAORDINAIRE
Celui-ci, interdisciplinaire et transfrontalier, aura pour objectif d’étudier comment les textes, les territoires et les technologies, qui ont joué un rôle primordial dans l’œuvre de Jules Verne, ont été incorporés par d’autres auteurs pour connaître jusqu’à nos jours un usage de plus en plus important Il s’agira d’analyser l’évolution de ces savoirs mobilisés tels que la langue, la littérature, la géographie, les sciences « dures » ou encore l’histoire. La prise en compte de ces savoirs « hétérogènes », les mécanismes de leur transmission, ainsi que le développement individualisé que ces sciences ont eu, seront au cœur de nos interrogations. Ce Colloque s’organisera autour de quatre champs qui cherchent à effacer les barrières idiomatiques et culturelles, tout en favorisant la transdisciplinarité. Le XIXème siècle constituera le point de départ des communications  s’inscriront dans un de ces quatre axes suivants :
I. Jules Verne: textes, territoires et technologies

II. L’ imaginaire géographique

III. La technologie dans les récits

IV. Le voyage dans la fiction

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES : Toutes les informations seront publiées sur le site Internet de T3AxEL www.axelverne.com sous la légende HUESCA 2016.
CONFÉRENCES : 13 avril, Dr. Piero Gondolo della Riva; et 14 avril, Dr. Eduardo Martínez de Pisón.
LANGUES DE TRAVAIL : Espagnol, français et portugais.
E-MAIL : t3axel@unizar.es

Appel à communication « Literary Second Cities »

 

Literary Second Cities
Åbo Akademi University, Turku, Finland – 20–21 August 2015
Deadline for proposals: 15 March 2015

The Second International Conference of the Helsinki Literature and the City Network (HLCN)

The conference ‘Literary Second Cities’ invites papers on new approaches to the study of literary cities, smaller cities, and cities or portions of cities judged secondary or subordinate in any historical period or part of the world. See attachment or link below for the conference abstract. The deadline for the call for papers is 15 March 2015. The language of the conference is English.
Please send proposals (length approximately 300 words) to <secondcities@abo.fi>.

The keynote speakers are Professor Marc Brosseau, University of Ottawa, and Professor Bart Keunen, University of Ghent. Professor Brosseau has written extensively on literary geographies. He is the author of Des romans-géographes (Paris, 1996). His most recent publications in English include the entry on ‘Literature’ in the International Encyclopedia of Human Geography (2009) and work on the literary geographies of Toronto, as well as on the operation of spatial traps in the fiction of Charles Bukowski. Professor Keunen is an internationally-renowned expert on literary urban studies and the head of the Ghent Urban Studies Team. Among his latest publications are journal articles and book chapters on landscape, narration and contemporary urban design in various settings, and the monographTime and Narration: Chronotopes in Western Narrative Culture (Northwestern University Press, 2011).

Papers on subjects including, but not limited to, the following themes are welcome:
o Literature defining the second city and which cities are to be understood as secondary
o The literature of provincial cities and those which are distant from other urban centres or from today’s globalised megacities
o The literature of cities and city districts that can be understood as shadow partners to major cities: the Left Bank of Paris; South London; Oakland to San Francisco; Salford to Manchester.
o Scaling the city: comparisons between larger and smaller cities
o Scaling the city: shifts between small-scale, localised views and overall perspectives
o Scaling the city: topographic and synoptic views of cities in the light of work by Michel de Certeau, Andreas Huyssen and other theorists
o Second cities in pre-modern literature
o Second cities in African, Asian and Latin-American literatures
o Literature defining the second city and which cities are to be understood as secondary
o Regional urban literatures
o Modes of definition of non-metropolitan or non-primary cities, for example Chicago or Birmingham as working city; Liverpool or Glasgow as primary port of the British Empire
o Former capitals and declined or marginalized cities
o Mobilities (spatial, identity-related) and secondary cities
o Specialized cities (their function deriving from e.g. tourism, a harbour or airport, religion)

Particular sessions on urban literature and scale, otherness and the city ‘second to itself’, Nordic second cities and modernism and literary second cities have already been proposed, and further sessions will be organized on the basis of the final applications.


During the conference, a round table discussion will be held to discuss the development of the network and the possibilities for further cooperation between international scholars in the field of urban literary studies. A peer-reviewed publication on the basis of selected conference papers is planned.

For more information contact:
Jason Finch, Åbo Akademi University (jfinch@abo.fi)
Lieven Ameel, University of Helsinki (lieven.ameel@helsinki.fi)
Markku Salmela, University of Tampere (markku.salmela@uta.fi)

Conference website: http://www.abo.fi/fakultet/hlcn2
Full conference abstract: http://www.abo.fi/fakultet/confabstract
HLCN website: http://blogs.helsinki.fi/hlc-n

 



Contact Email: jfinch@abo.fi
Website: http://www.abo.fi/fakultet/hlcn2 

Parution de l’ouvrage collectif « L’imaginaire géographique. Entre géographie, langue et littérature »

 

imaginaire Capture

L’imaginaire géographique. Entre géographie, langue et littérature

Lionel Dupuy & Jean-Yves Puyo (dir.), Presse de l’Université de Pau et des pays de l’Adour, collection « Spatialités », 2015. EAN13 : 9782353110605.

 Ce volume, qui fait suite à un colloque organisé en 2011 à Pau sur l’imaginaire géographique inclut deux contributions de l’équipe clermontoise :

– Chapitre XXIII : La liberté territorialisée : montagnes idéalisées et critique sociale de Jules Vallès à Alain Chany (Mauricette Fournier)

– Chapitre XXIV : Gaspard des Montagnes d’hier et d’aujourd’hui : la forêt et ses représentations (Lydie Ménadier, Mathieu Guitton, Jean-Baptiste Grison)

Plus d’informations sur le livre (ici)

Lien vers les Presse de l’Université de Pau et des pays de l’Adour

Parution du N° 2/2014 Belgeo « Arpenter le monde »

couverture_2014_2-small480Arpenter le monde

Ce numéro thématique ( n° 2/2014) de la revue Belgeo reprend un certain nombre de communications présentées lors du colloque international et interdisciplinaire « Dessiner les lieux. Cartographier le monde » organisé les  14 et 15 novembre 2013 à la Maison des Sciences de l’Homme de Clermont-Ferrand par  Mauricette Fournier (Ceramac), Stéphane Gomis (CHEC) et  Annick Stoehr-Monjou (CELIS) dans le cadre du programme MSH LIDO.

Lien vers le numéro : http://belgeo.revues.org/

Table des matières :

Liste arrêtée en octobre 2014

1 Humanités numériques

– GOMIS Stéphane et FOURNIER Mauricette, 12 et 13 mai 2014 , « La Limania d’Overnia : un épisode de la Guerre des Gaules de Jules César cartographié par Gabriel Simeoni. L’apport du numérique pour la relecture d’une cartographie narrative du XVIème siècle » communication pour le colloque « Cartographier les récits : enjeux méthodologiques et technologiques » du 82e congrès de l’Acfas (association francophone pour le savoir) sur la thématique générale « Convergence et créativité », Université Concordia, Montréal, Canada. sous le patronage mondial de l’UNESCO.

– MEYER Camille et BOIVIN Pierre, 10 juin-12 juin 2014, « Des strates de roches au soubassement d’une œuvre. Le patrimoine géologique au prisme des humanités numériques », communication au colloque « Patrimoine et humanités numérique » organisé à Grenoble par la MSH- Alpes.

2 Cartes et représentations cartographiques

– FAUCON Frédéric, 4 et 5 octobre 2012, « La Cartothèque de la Faculté des Lettres de Clermont-Ferrand : un patrimoine à valoriser », communication pour les journées d’études « Retours d’expériences en matière de centre de ressources numériques en SHS », consultable à l’adresse : http://videocampus.univ-bpclermont.fr/?v=hiodqsivghjt

– GOMIS Stéphane et LANGLOIS Isabelle, 4 et 5 octobre 2012, « Des sources archivistiques et ressources cartographiques anciennes au traitement géomatique : la géographie ecclésiastique de l’Auvergne », communication pour les journées d’études « Retours d’expériences en matière de centre de ressources numériques en SHS », consultable à l’adresse : http://videocampus.univ-bpclermont.fr/?v=hdsaioezabeazmo

– GOMIS Stéphane, 24-25 octobre 2013, « L’Auvergne en cartes : contours, frontières, représentations », communication pour le colloque franco-allemand « Le mouvement des frontières : déplacements, brouillages, effacement » , organisé à Clermont-Ferrand par le CELIS (Université Blaise Pascal)  et « CRLV » Romanisches Seminar (Université de Cologne).

3 Représentation des lieux dans les œuvres littéraires : régionalité ou régionalisme

– BONNIOT Aurore,  14 octobre 2014, « Tourisme et littérature : l’expérience des lieux pour reli(re) l’œuvre et reli(er) les lieux » , communication à la journée d’études internationales « Imaginaire géographique », organisées par le Ceramac. 

– BONNIOT Aurore et FOURNIER Mauricette, 2013, « Regard sur l’héritage littéraire de Jean Giraudoux à Bellac – Réflexions autour de la valorisation de sa maison natale », in Simona Jişa, Diana-Adriana Lefter, Yvonne Goga, Silvia-Adriana Apostol, Alexandrina Mustăţea. Jean Giraudoux, Écrire/décrire ou le regard créateur, Editions Casa Cărţii de Ştiinţă, Cluj-Napoca, Roumanie, p. 251-262

– BORDESSOULE Eric et LOMPECH Michel, 5-7 septembre 2013, « Les Chroniques d’Alexandre Vialatte: une géographie du monde au prisme de l’Auvergne », communication au IVème congrès de l’EUGEO, Rome, Italie.

– COYAULT Sylviane, 22-24 mai 2013, « À l’échelle du minuscule : P. Bergounioux et M.-H. Lafon », communication au colloque international « Les chemins de Bergounioux – Se faire écrivain par la conquête symbolique du réel », organisé à Clermont-Ferrand.

– COYAULT Sylviane, 20-21 juin 2014, « Marie-Hélène Lafon : « À l’exacte croisée des temps et des lieux »»communication aux journées d’études internationales et pluridisciplinaires « Ecriture et territoire » organisées par le Ceramac et le Célis, Clermont-Ferrand.

– FOURNIER Mauricette, 2012, « Libres écrivains des montagnes de Haute-Loire, Jules Vallès et Alain Chany », Les cahiers du Mézenc, n°24, pp. 73-81, juillet 2012

– FOURNIER Mauricette, 20 mai 2014, « Patrimoines littéraires et « mise en littérature » de l’espace », communication au séminaire interdisciplinaire italo-français « Récits du territoire entre réalité et imaginaire / Racconti del territorio fra realtà ed immaginario » organisé par l’O.S.So. (Osservatorio per lo studio dello sviluppo sostenibile), Université de Sienne/ Arezzo (italie)

– FOURNIER Mauricette, 20-21 juin 2014, « Entre reconnaissance internationale et méconnaissance locale : quelle place pour Albert Londres à Vichy ? », communication aux journées d’études internationales et pluridisciplinaires « Écriture et territoire » organisées par le Ceramac et le Célis, Clermont-Ferrand.

 – FOURNIER Mauricette, 14 octobre 2014, « Panorama du champs géo-littéraire », communication à la journée d’études internationales « Imaginaire géographique », organisées par le Ceramac

– FOURNIER Mauricette, 23-24 octobre 2014, « Apports de la littérature à la connaissance anthropologique du Massif central : déclinaisons de la famille-souche dans Miette de Pierre Bergougnioux et Les derniers Indiens de Marie-Hélène Lafon », communication au colloque international « Les chemins de Bergounioux » organisé par l’Université de Bari (Italie)

– LANGLOIS Éric et RIEUTORT Laurent, 22-24 mai 2013, « Marius Vazeilles la friche et la forêt dans Miette de Pierre Bergounioux», communication au colloque international « Les chemins de Bergounioux – Se faire écrivain par la conquête symbolique du réel », Clermont-Ferrand.

 4 Représentation des lieux dans les guides, récits et carnets de voyage

BONNIOT Aurore et LEBEL Pierre Mathieu, 12 mai 2014, « La carte et la voix : une exploration de St-Élie-de-Caxton guidée par les mots de Fred Pellerin », communication au colloque « Cartographier les récits : enjeux méthodologiques et technologiques », 82e congrès de l’ACFAS, Université Concordia, Montréal, Canada.

– BONNIOT Aurore et LEBEL Pierre Mathieu , 20-21 juin 2014, « Sur les pas de Fred Pellerin, Saint-Élie-de-Caxton et sa balade littéraire », communication aux journées d’études internationales et pluridisciplinaires « Écriture et territoire » organisées par le Ceramac et le Célis, Clermont-Ferrand.

– FOURNIER Mauricette, 2012 « Entre naturalisation de la montagne et patrimonialisation identitaire : l’ambivalence des représentations du Cantal dans les topoguides de randonnée », Belgeo [En ligne], 3 | 2012, mis en ligne le 18 mars 2013. URL : http://belgeo.revues.org/7178

– FOURNIER Mauricette et STOEHR-MONJOU Annick, 21 et 22 février 2013, « Représentation idéologique de l’espace dans l’epist. I, 5 de Sidoine Apollinaire : cartographie géo-littéraire d’un voyage de Lyon à Rome », communication aux Journées d’étude « L’espace dans l’antiquité, Utilisation, fonction et représentation », Lycée Louis Barthou et Université de Pau et des Pays de l’Adour, (à paraître sous la direction de Patrick Voisin et Marielle de Béchillon dans la collection Kubaba, aux éditions de L’Harmattan)

– FOURNIER Mauricette, 5-7 septembre 2013, « Marcher dans les pas des écrivains : l’héritage littéraire comme ressource territoriale », communication pour la session « Géographie et littérature : de la relecture du monde au développement des territoires », de la conférence européenne des sociétés de géographie, EUGEO 2013, Rome, Italie.

– FOURNIER Mauricette,24-25 octobre 2013, « Dans la frontière. Exploration géo-littéraire aux marges du Pakistan », communication au colloque franco-allemand « Le mouvement des frontières : déplacements, brouillages, effacement », organisé  à Clermont-Ferrand par le CELIS (Université Blaise Pascal)  et « CRLV » Romanisches Seminar (Université de Cologne).

– FOURNIER Mauricette , 14-15 novembre 2013, « Images d’Afghanistan. De l’album photographique au reportage graphique « , communication au colloque du programme MSH LIDO « Dessiner les lieux, cartographie le monde », Clermont-Ferrand.  

– LOMPECH Michel, 14-15 novembre 2013, « Teilhard de Chardin et les voyages », communication au colloque du programme MSH LIDO « Dessiner les lieux, cartographie le monde », Clermont-Ferrand.  

– STOEHR-MONJOU   Annick , 14-15 novembre 2013, « Voyages en Gaule dans les lettres de Sidoine Apollinaire », communication au colloque du programme MSH LIDO « Dessiner les lieux, cartographie le monde », Clermont-Ferrand.  

Imaginaire géographique – Exploration du champ géo-littéraire

Journée d’études « Imaginaire géographie  Exploration du champ géo-littéraire »

Mardi 14 octobre 2014 – 9 h-16 h – MSH de Clermont-Ferrand – Amphi 220

Depuis une petite quarantaine d’années, s’est ouvert un champ de recherches, la géographie littéraire, qui tend à se développer depuis les années 1990, en Europe comme en d’autres régions du monde (Lévy, 1989 ; Brosseau, 1996 ; Rosemberg, 2007 ; Bédard et Lahaie, 2008 pour ne mentionner que quelques jalons), et entre en résonance avec l’intérêt contemporain des études littéraires qui redécouvrent l’espace dans les œuvres (Collot, 2011) et/ou s’attachent à en produire une cartographie (Moretti, 2000 ; Piatti, 2012 ), qu’expérimentent aussi quelques géographes (Semmoud et Troin, 2012).

A contrario, la géographie de la littérature, que certains géographes appellent de leurs vœux (ainsi Brosseau, 2002, Molina, 2010, 2014 après Frémont, 1976), a été encore peu systématiquement explorée : il s’agit, dans ce cas, de s’intéresser aux rapports entre littérature et société, aux contextes socio-spatiaux de production et d’appropriation des faits littéraires, depuis la valorisation de la ressource littéraire pour le développement des territoires jusqu’à la réception des œuvres par les populations concernées.

Cette journée d’étude se propose d’explorer le panorama des recherches associant géographie et littérature par des approches à la fois théoriques, méthodologiques et empiriques, élaborées dans divers contextes nationaux (Canada, Espagne, France, Italie).

Programme

  • « Introduction à la journée d’études : panorama du champs géo-littéraire » – Mauricette Fournier, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand
  • « Marginalités romanesques : réflexions géographiques à partir d’exemples littéraires francais et italiens » – Marina Marengo, Université de Sienne, Italie
  • « La géographicité de Josep Pla. Proposition de classement des textes et quelques applications à partir de Cadaqués (1947) » – Rosa catala, Université de Barcelone, Espagne
  • « Tourisme et littérature : l’expérience des lieux pour reli(re) l’œuvre et reli(er) les lieux » – Aurore Bonniot, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand
  • « Entre témoignage et conte : la littérature du lieu pour ses habitants et ses visiteurs » – Pierre-Mathieu Le Bel, Université du Québec à Montréal, Canada

Affiche :  http://ceramac.univbpclermont.fr/sites/ceramac.univbpclermont.fr/IMG/pdf/Affiche_Imaginaire_Geographique.pdf

Colloque LIDO « Dessiner les lieux. Cartographier le monde »

« Dessiner les lieux. Cartographier le monde »

 Colloque international et interdisciplinaire 

14 et 15 novembre 2013

Maison des Sciences de l’Homme de Clermont-Ferrand, amphi 219

Organisé par le CERAMAC,  CHEC et le CELIS t en partenariat avec les « Rendez-vous du carnet de voyage » et avec les soutiens du Conseil Régional Auvergne, du Conseil Général du Puy-de-Dôme et de la Ville de Clermont-Ferrand, le colloque est porté par une équipe pluridisciplinaire réunie à la MSH de Clermont-Ferrand dans le programme LIDO « Des lieux, des œuvres. Représentations cartographiques, littéraires et iconographiques des lieux et des territoires. Méthodologie pour la construction de corpus » qui rassemble des enseignants-chercheurs du CERAMAC, du CHEC, du CELIS et de l’EHIC.

 AFFICHE DESSINER LES LIEUX_Mise en page 1 (1)

 

Jeudi 14 novembre 2013

A partir de 8 h 30 – Accueil des participants
9 h

Ouverture du colloque par Laurent Rieutort, directeur de la Maison des Sciences de l’Homme de Clermont-Ferrand.
Introduction par Mauricette Fournier (CERAMAC) et Stéphane Gomis (CHEC), responsables du programme MSH-LIDO

Carnets de voyage et reportages graphiques

Modérateur : Annick STOEHR-MONJOU

9 h 30

Pascale ARGOD (U. Bordeaux III), Du reportage graphique et du carnet de reportage : images géopolitiques, regards journalistiques et témoignages du réel
Mauricette Fournier (U. Clermont II), Images d’Afghanistan. De l’album photographique au reportage graphique

10 h 30 – Pause café
11 h

Jérôme MORENO (U. Toulouse II), Les carnets de voyage de Miquel Barcelo
Caroline ZIOLKO (ESBAMA/ Montpellier), Henri Cartier-Bresson. Carnets mexicains 1934-1964. Rétrospective ou programmatique ?

12 h 30 – Déjeuner

Pratiques du carnet

Modérateur : Pascale ARGOD

14 h

Brigitte AUBRY (U. Toulouse II), En vous souhaitant un agréable voyage… «  Le journal d’un usager de l’espace » de l’artiste Mira Sanders
Marion DUQUERROY (U. Paris I) et Julie FISCHER (Gertwiller), Le sens de la marche : entretien avec Julie Fischer
Carole LANOIX (U. Lausanne, Suisse), Notes, Notation, Narration : Le carnet de terrain comme carto-ethnographie

15 h 30 – Pause café

Le voyage réinventé

Modérateur : Mauricette FOURNIER

16 h

Olga KAZAKOVA (U. Orel, Russie), L’image de voyage 2D contre l’image 4D : deux panoramas transsibériens de l’Exposition Universelle à Paris en 1900
Fiona LEJOSNE (ENS Lyon), Lieux et espaces dans une compilation vénitienne de récits de voyage et de textes géographiques, les Navigationi et Viaggi de Ramusio
Bridget SHERIDAN (U. Toulouse II), Le chemin de la liberté : la poursuite de la mémoire
Valérie HELMAN (ENSACF/Paris), Représenter la ville vécue : le cas de Tel Aviv

Vendredi 15 novembre 2013

9 h – Accueil

Voyages et cartographie missionnaire

Modérateur : Stéphane GOMIS

9 h 15

Christina KULLBERG (U. Uppsala, Suède), Îles hideuses et belles terres  : Tracer le paysage antillais au début de la colonisation française (Du Tertre)
Jean-Michel VASQUEZ (U. Lyon II), Exploration et mission au Zanguebar

10 h 15 – Pause café
10 h 45

Wendy APPINDANGOYE-N’GUIA KAHMA (U. Paris I), Sur les pas de pieux voyageurs, excursions et cartographie missionnaires au Lesotho au XIXe siècle
Smail ADIL (Djibouti et U. Lyon II), Les cartes des missionnaires en Abyssinie : représenter les confins de l’Orient
Michel LOMPECH (U. Clermont II), Teilhard de Chardin et les voyages

12 h 30 – Déjeuner

Voyages en Gaule et cartographie antique dans la latinité tardive (IVe-VIe s.)

Modérateur : Rémy POIGNAULT

14 h

Delphine ACOLAT (U. Bretagne occidentale), Donner à voir la Gaule par les mots ou par l’image : héritages et acquis des géographes, voyageurs, et cartographes
Carlotta FRANCESCHELLI (U. Clermont II) et Pier Luigi DALL’AGLIO (U. de Bologne, Italie), Des voies de terre aux voies d’eau : la transformation du voyage en Gaule Cisalpine, entre l’Itinerarium Burdigalensis et le témoignage de Sidoine Apollinaire
Annick STOEHR-MONJOU (U. Clermont II), Voyages en Gaule dans les lettres de Sidoine Apollinaire

15 h 30 – Clôture du colloque et pause café

 

Télécharger le programme : http://ceramac.univ-bpclermont.fr/sites/ceramac.univ-bpclermont.fr/IMG/pdf/PROGRAMME_DESSINER_LIEUX.pdf

EUGEO 2013 : Géographie et littérature : de la relecture du monde au développement des territoires

Géographie et littérature : de la relecture du monde au développement des territoires

Geography and literature: from world’s review to territories development

 

Dans le cadre de la quatrième conférence des Sociétés de Géographie (EUGEO 2013) qui sera organisée à Rome les 5-7 septembre 2013, nous proposons une session (S15) qui analysera les relations entre géographie et littérature, depuis la dimension épistémologique jusqu’à la perspective aménagiste.
Organizers

Mauricette Fournier, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, CERAMAC – Maison des Sciences de l’Homme (France)
Marina Marengo, University of Siena (Italy)
Rosemberg Muriel, Géographie-Cités, UMR 8504 / CNRS & Univ. Paris 1-Paris 7 (France)

 

[Français] Nous proposons de réfléchir collectivement dans cette session à un champ de recherches ouvert depuis une petite quarantaine d’années, qui tend à se développer depuis les années 90, en Europe comme en d’autres régions du monde : la géographie et la littérature. Ce champ de recherches entre en résonnance avec l’intérêt contemporain des études littéraires qui redécouvrent l’espace dans les œuvres et/ou s’attachent à en produire une cartographie. Il intègre la réflexion critique des sciences sociales et leur questionnement sur les savoirs « hors les murs », en l’occurrence sur les savoirs de l’espace produits hors de la géographie académique. Les dimensions heuristique et pédagogique des travaux géolittéraires, soulignées par maints auteurs, leur dimension épistémologique également, en particulier la réflexion sur les écritures du géographique, font de cette thématique de recherches un champ prometteur.

La conférence européenne des sociétés de géographie apparaît comme le lieu et le moment pertinents pour donner une visibilité à un champ encore peu structuré et pour nouer des liens d’où pourra naître une mise en réseau des chercheurs intéressés à construire un champ géolittéraire. Cette session intitulée « Géographie et littérature : de la relecture du monde au développement des territoires » sera centrées sur les thèmes du voyage (en Europe ou en ville) ou du territoire (envisagé comme espace vécu ou comme espace à développer et valoriser) Les contributions attendues, qu’elles s’inscrivent dans une perspective épistémologique ou aménagiste, viseront à montrer, du point de vue de la discipline, l’intérêt d’une lecture géographique du monde avec la littérature et d’une traduction cartographique du littéraire et du point de vue d’une géographie applicable, l’intérêt, pour les acteurs des territoires, de la valorisation des patrimoines littéraires.

[English] We propose thinking collectively in this session to a research’s field opened since forty years, which tends to develop since the 90s, in Europe as in other regions of the world : the geography and the literature. This research’s field meets the contemporary interest of the literary studies which rediscover the space in the works and/or attempt to produce a mapping. It integrates the critical reflection of social sciences and their questioning on the others knowledges, in this particular case on the knowledges of the space produced outside the academic geography. The dimensions, heuristics and educational, of this works, underlined by many authors, their epistemological dimension also, in particular the reflection on the writings of the “geographical”, make of this researches theme a promising field.

The European conference of the Association of Geographical Societies in Europe appears as the relevant place and moment to give a visibility to a field still little structured and to create links where a networking of the researchers interested can be born to build a field associating geography and literature. The entitled session “Geography and literature: from world’s review to territories development  » will be centered on the themes of the journey (in Europe or in town) or of the territory (envisaged as real-life space or as space to be developed and to value). The expected contributions that they join an epistemological or applicable prospect, will aim at showing, from the point of view of the discipline, the interest of a geographical reading of the world with the literature and a cartographic translation of literary narratives; and from the point of view of an applicable geography, the interest in a valuation of the literary heritages for the actors of territories.

 

Programme
Slot 1            5 septembre 10H30

Sub-title: Lectures sociales et critiques
Chairs: Bertrand LEVY, Muriel ROSEMBERG

Presentation n. 1
Title: L’espace bruxellois au XIXe siècle: une approche littéraire
Author(s): Laurence BROGNIEZ, Tatiana DEBROUX, Christophe LOIR, Jean-Michel DECROLY

Presentation n. 2
Title: Italie Title:  » Cacadou  » ou la colonisation en cage d’osier: de l’Orient à Saint-Malo et retour dans la saga Ces Messieurs de Saint-Malo de Bernard Simiot
Author(s): MARENGO MARINA

Presentation n. 3
Title: Les territoires de la ville en lutte dans les romans du  » printemps érable « . Une réflexion sur la contribution de la géographie littéraire à la géographie critique
Author(s): Pierre-Mathieu LE BEL

Presentation n. 4
Title: France Title: Les Chroniques d’Alexandre Vialatte: une géographie du monde au prisme de l’Auvergne
Author(s): BORDESSOULE Eric, Michel LOMPECH

Presentation n. 5
Title: L’imaginaire géographique et sa littérature, Pour une épistémocritique du développement territorial
Author(s): CANOVA NICOLAS

Slot 2           5 septembre 13H10


Sub-title: Cartographies littéraires
Chairs: Mauricette FOURNIER, Marina MARENGO

Presentation n. 1
Title: Voyage dans le Marseille de Total Kheops (J.-C. Izzo). Essai de cartographie sensible
Author(s): ROSEMBERG MURIEL, TROIN FLORENCE

Presentation n. 2
Title: Mapping European travel in literature: A way to identify geographies of change
Author(s): TUFFERY Christophe, LJUNGBERG Christina

Presentation n. 3

Title: Travel literature: analysis of a spaces located on the margins of the Europe, Iceland
Author(s): RENETEAUD GAELLE

Presentation n. 4
Title: Le Saint-Pétersbourg de Dostoïevski: de l’œuvre au patrimoine
Author(s): GAL Maria

Slot 3         5 septembre 15H10
Sub-title: l’imaginaire géolittéraire comme ressource territoriale
Chairs: Anna MADOEUF, Juan-Manuel TRILLO-SANTAMARIA

Presentation n. 1
Title: Hermann Hesse au Tessin. Espace vécu, représenté, valorisé
Author(s): LEVY Bertrand

Presentation n. 2
Title: La fabrique littéraire de la ville: quand l’Oulipo renouvelle les pratiques d’aménagement urbain
Author(s): MOLINA GERALDINE

Presentation n. 3
Title: Les territoires littéraires du Plateau Mont-Royal (Montréal): parcours urbains, mise en valeur et nostalgies
Author(s): Marie-Laure POULOT

Presentation n. 4
Title: Lieux littéraires et attractivité des territoires: cartographie des maisons d’écrivains en France, premiers enseignements et perspectives
Author(s): BONNIOT MIRLOUP Aurore

Presentation n. 5
Title: Marcher dans les pas des écrivains: l’héritage littéraire comme ressource territoriale
Author(s): FOURNIER Mauricette

Slot 4     6 septembre 8H30
Sub-title: l’espace en récits
Chairs: Pierre-Mathieu LE BEL, Christina LJUNGBERG

Presentation n. 1
Title: D’Istanbul aux confins de l’Europe: voyage en train à friction littéraire (le Crime de l’Orient-Express, Agatha Christie, 1934)
Author(s): MADOEUF ANNA

Presentation n. 2
Title: The territory and the nation in the literature: Galicia and Otero Pedrayo
Author(s): TRILLO-SANTAMARIA Juan-Manuel

Presentation n. 3

Title: Ecrire le jardin, écrire la terre. L’expérience du terrain et les pratiques littéraires dans les couvents féminins post-tridentins
Author(s): Ilona WORONOW

Presentation n. 4
Title: Rethinking the Mediterranean through Geopoetics: A New Acquacentric Approach to Landscape and Mindscape for the Flourishing of « World Literature »
Author(s): Mohammed HASHAS

 

Tous les résumés  : EUGEO 2013 Géographie et littérature RESUMES

Le site :  http://www.eugeo2013.com/component/content/article/77-S15

Appel à communication : « Géographie et littérature: de la relecture du Monde au Développement des Territoires »

A l’occasion de l’EUGEO 2013 qui se tiendra à Rome les 5-7 septembre 2013, l’équipe LIDO a proposé la session suivante :

« Géographie et littérature: de la relecture du Monde au Développement des Territoires »

Call for papers

[Français] Nous proposons de réfléchir collectivement dans cette session à un champ de recherches ouvert depuis une petite quarantaine d’années, qui tend à se développer depuis les années 90, en Europe comme en d’autres régions du monde : la géographie et la littérature. Ce champ de recherches entre en résonnance avec l’intérêt contemporain des études littéraires qui redécouvrent l’espace dans les œuvres et/ou s’attachent à en produire une cartographie. Il intègre la réflexion critique des sciences sociales et leur questionnement sur les savoirs « hors les murs », en l’occurrence sur les savoirs de l’espace produits hors de la géographie académique. Les dimensions heuristique et pédagogique des travaux géolittéraires, soulignées par maints auteurs, leur dimension épistémologique également, en particulier la réflexion sur les écritures du géographique, font de cette thématique de recherches un champ prometteur.

La conférence européenne des sociétés de géographie apparaît comme le lieu et le moment pertinents pour donner une visibilité à un champ encore peu structuré et pour nouer des liens d’où pourra naître une mise en réseau des chercheurs intéressés à construire un champ géolittéraire. Cette session intitulée « Géographie et littérature : de la relecture du monde au développement des territoires » sera centrées sur les thèmes du voyage (en Europe ou en ville) ou du territoire (envisagé comme espace vécu ou comme espace à développer et valoriser) Les contributions attendues, qu’elles s’inscrivent dans une perspective épistémologique ou aménagiste, viseront à montrer, du point de vue de la discipline, l’intérêt d’une lecture géographique du monde avec la littérature et d’une traduction cartographique du littéraire et du point de vue d’une géographie applicable, l’intérêt, pour les acteurs des territoires, de la valorisation des patrimoines littéraires.

 

Pour déposer une proposition, merci de vous rendre sur le site d’EUGEO 2013 :

http://www.eugeo2013.com/component/content/article/77-S15

ou de remplir ce formulaire eugeo2013_abstractform et de le poster à :  s15@eugeo2013.com

Les propositions sont attendues jusqu’au 30 avril. 

Journées d’études « comment cartographier les récits documentaires et fictionnels », vendredi 16 et samedi 17 novembre 2012

Comment cartographier les récits documentaires et fictionnels

vendredi 16 et samedi 17 novembre 2012

Nous tenterons, lors de ces journées, de proposer des méthodologies pour « traduire » en langage cartographique le langage textuel des oeuvres littéraires, des récits documentaires ou les discours historiques (relayés par exemple dans les musées, les expositions, les circuits touristiques).

Les journées sont gratuites et ouvertes à tout public.

RESUMES CARTOGRAPHIER RECITS

 Programme

Vendredi 16 novembre 2012 (Amphi IADT, 51 bd F. Mitterrand)

8 h 45 – Accueil des participants

9 h 00 – Ouverture des Journées d’études par Timothy Whitton, Directeur de l’EHIC

9 h 15 – Introduction par Mauricette FOURNIERCERAMAC et Sandhya PATEL, EHIC

9 h 30 – Cartographier pour (re)lire la ville

Florence TROIN, UMR 7324 CITERES, Tours

➟ Une expérience de cartographie stimulante : révéler des dimensions cachées à l’intérieur des récits policiers, L’Ombre du vent de C.R. Zafón et la trilogie Fabio Montale de J.-C. Izzo

Elise OLMEDO, Doctorante, UMR Géographie-Cités, Équipe EHGO

➟ Femmes de Marrakech. Pour une cartographie émotionnelle des récits des femmes de Sidi Youssef Ben Ali

10 h 30 – Pause

11 h 00 – Mise en carte du récit de la nation

Paloma MORENO-DIAZ, Professeur Agrégée, Doctorante en littérature comparée (Univ. Paris III)

➟ Une maison vide de Carlos Cerda ou comment cartographier l’horreur

Inna KHMELEVSKAYA, Doctorante, EDEAGE (Institut d’Etudes Anglophones, Paris-III, Sorbonne Nouvelle)

➟ L’Easter Rising 1916 dans la littérature irlandaise :mise en carte de la mémoire

Juliette MOREL, Doctorante à Paris Sorbonne (Paris 4), CIEF (Centre International d’Études Francophones)

➟ Cartographier le Cycle de Nedjma de Kateb Yacine,ou comment représenter la non-linéarité d’une structure narrative

12 h30 – Déjeuner

14 h 00 – Approches méthodologiques

Séverine Vilette-Billon et Frédérique Galin, Bibliothécaires, Bibliothèque Clermont Communauté

➟ Présentation de La Limagna d’Overnia (1560) de Gabriel Siméoni : une transcription cartographique du Bello Gallico de César

Emmanuelle PERALDO, Université Jean Monnet , Saint-Etienne, CELEC, LIRE, Yann CALBÉRAC, Université Paris-Sorbonne (IUFM de Paris), UMR 8185 ENeC

➟ Performativité à la carte, La cartographie comme modalité du discours narratif dansGulliver’s Travels et Through the Looking-Glass

Sylvie LARDON, INRA et AgroParisTech, UMR Métafort, Clermont-Ferrand

➟ Le « mobile de chorèmes » pour cartographier les récits de voyage au coeur des territoires. Expériences personnelles

15 h 30 – Pause

16 h 00 – Arrêt sur images : cartographie et cinéma

Laura CORSI, doctorante EHESS, Paris

➟ Cartographier un corpus de films pour analyser les dimensions spatiales du discours politique et social du nouveau cinéma des rues cubain

Sébastien CAQUARD, Professeur adjoint, Department of Geography, Planning and Environment, Concordia University,Montreal, Canada

➟ Propositions cartographiques pour la représentation des récits cinématographiques

17 h 00 – Clôture de la journée

Samedi 17 novembre 2012 (Amphi 220, MSH, 4 rue Ledru)

8 h 45 – Accueil des participants

9 h 00 – Mobilités romanesques

Laurence BROGNIEZ, Professeur de littérature, Jean-Michel DECROLY, Professeur de géographie humaine, Christophe LOIR, Chercheur qualifié FNRS en histoire, Tatiana DEBROUX, Doctorante en géographie humaine, Université libre de Bruxelles, Belgique

➟ Le diable à Bruxelles : essai d’analyse cartographique d’un récit documentaire et fictionnel du milieu du 19e siècle

Sylviane SAUGUES, Maître de conférences en littérature française, Item/CNRS (équipe « Manuscrit, linguistique, cognition ») ; Xavier GARNERIN, écrivain, rédacteur cartographe indépendant

➟ La cartographie au service de la poétique du déplacement dans les romans de Christian Oster

Bénédicte GAZAGNE-ZAMORA, docteure en Lettres modernes, Erelha, laboratoire de recherche en lettres de

l’ICT, Toulouse

➟ La cartographie proustienne. Territoires et espaces réels et symboliques

10 h 30 – Pause

11 h 00 – Mise en carte de l’éthique

Delphine PAPINFrancesca FATTORIFlavie HOLZINGER, Institut Français de Géopolitique (Paris 8) et journalistes au Monde

➟ Cartographier des représentations géopolitiques. Cartographier les utopies

Matthew MOYLE, Ph.D. Assistant Professor of French, Oxford College, Emory University (Géorgie, USA)

➟ Récits-cartographes ; cartes-palimpsestes

12 h 00 – Déjeuner

14 h 00 – Itinéraires numériques, les nouveaux habits de la cartographie

Pascale ARGOD, PRCE à l’université de Bordeaux IV, Docteure en sciences de l’information et de la communication

➟ Le carnet de voyage intermédia, esthétique géographique et art visuel pour la valorisation des lieux touristiques et patrimoniaux : de la cartographie sensitive et de l’image composée à l’itinéraire culturel

Caroline BOUGOURD, Doctorante Paris 1 – La Sorbonne; Loup CELLARD, Scénariste nouveaux médias CFA com’ de Bagnolet ; Robin de MOURAT, Normalien en Design à l’ENS Cachan

➟ La balade au Merlan, une ballade mémorielle ? Ou la controverse patrimoniale d’un quartier à l’épreuve d’une carte interactive

Sylvie LAROCHEArchitecte, doctorante au CRESSON et Grégoire ChELKOFF, Architecte, Professeur à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble et directeur du Laboratoire CRESSON, Centre de recherche sur l’espace sonore et l’environnement urbain

➟ Explorations urbaines sur internet

15 h 30 – Pause

16 h 00 – Expérimentations in situ

Arnaud du BOISTESSELIN, Photographe et journaliste indépendant, auteur

➟ L’immeuble Yacoubian

Michel-Jean LAVEAUD, Directeur du CICSTE Arcure Art.17, chef de projet interrégional RELIANCE 2010 2020, Animateur de L’OUvroir de CItoyennetés POtentielles

➟ Pays d’art et d’histoire, stèles & monuments et le nouveau design des territoires

17 h 00 – Fin des journées

 

Programme PROGRAMME CARTO RECITS

 

Journées « Retours d’expériences » en matière de centre de ressources numériques en SHS

REGARDER LES INTERVENTIONS SUR VIDÉO CAMPUS
PROGRAMME LIDO RETOURS D’EXPERIENCES
AFFICHE LIDO RETOURS D’EXPERIENCES
PAD des journées d’études

Journées « Retours d’expériences »
en matière de centre de ressources numériques en SHS

4 et 5 octobre 2012, à la MSH de Clermont-Ferrand

Responsables scientifiques : Mauricette Fournier (CERAMAC) et Stéphane Gomis (CHEC), Clermont Université, Université Blaise-Pascal
Programme établi par l’équipe LIDO et dans le cadre du séminaire de l’axe 3 du CHEC – Plaines et montagnes : sociétés et espaces du Massif central

Le programme MSH LIDO « Des lieux, des œuvres » : Représentations cartographiques, littéraires et iconographiques des lieux et territoires. Méthodologie pour la construction de corpus réunit plusieurs centres de recherches en sciences humaines de l’Université Blaise-Pascal au sein de la MSH de Clermont-Ferrand : CERAMAC (géographie), CHEC (histoire, archéologie et histoire de l’art), CELIS (littérature), EHIC (Interactions culturelles) en collaboration avec d’autres enseignants-chercheurs français et étrangers et en partenariat avec la Bibliothèque Clermont-Université (Bibliothèque numérique), le Service Université Culture et les collectivités territoriales.
Ce programme, qui veut instaurer un dialogue interdisciplinaire autour de la représentation des lieux, a pour principal objectif d’alimenter une réflexion théorique et méthodologique et de permettre la constitution d’un corpus numérique commun à l’échelle du Massif central, avec la perspective de la mise en ligne de ces ressources dans l’esprit de l’open access afin, qu’au-delà de l’exploitation scientifique, cette mise en ligne constitue une plateforme accessible à un large public, du niveau local à l’international. La nature variée des corpus envisagés (cartographiques, iconographiques, textuelles et sonores), pour la plupart inédits, devrait permettre le développement d’un outil spécifique, qui sera testé dans le cadre du projet LIDO.
Ces journées d’étude ont pour objectif de découvrir, de comparer, de croiser un certain nombre d’expériences, dont les objets (méthode, outils, corpus) recoupent ceux définis dans le cadre du projet LIDO pour son centre de ressources numériques.

Conditions d’accès : Les journées se déroulent à la Maison des sciences de l’homme de Clermont-Ferrand, 4 rue Ledru, amphi 219. Elles sont gratuites et ouvertes à tout public.
Les interventions sont filmés par Vidéo Campus.
Résumés en fin de document

Organisateurs : Équipe LIDO « Des lieux, des œuvres », MSH de Clermont-Ferrand, Centre d’Histoire « Espaces et Cultures », Centre d’Etudes et de Recherches Appliquées au MAssif Central, Vidéo Campus.

Renseignements : Mauricette Fournier (mauricette.fournier@univ-bpclermont.fr), Stéphane Gomis (stephane.gomis@univ-bpclermont.fr) et Isabelle Langlois (isabelle.langlois@univ-bpclermont.fr)

 Jeudi 4 octobre 2012

8h45 Accueil des participants
9h00 Ouverture par Mathias Bernard, Président de l’Université Blaise-Pascal
9h15 Introduction par Mauricette Fournier et Stéphane Gomis

Président de séance : Fabrice Boyer, Directeur de la Bibliothèque Clermont Université

9h45 Stéphane Pouyllau, Ingénieur de recherche au CNRS, Directeur de Corpus-IR (UMS 3534 Aix Marseille Université/CNRS) : Les enjeux du web sémantique pour la fabrication, l’édition et la diffusion de corpus numériques en SHS : initiatives, projets et structures pour une réutilisation maîtrisée des données de la recherche

10h30 Daniela Vaj, Responsable de recherche, coordinatrice scientifique de Viaticalpes, Université de Lausanne : Les nouvelles technologies du web au service de la recherche en sciences humaines : le projet Viaticalpes et la base de données Viatimages

11h15 Léonard Bourlet, Conservateur et Camille Meyer, Ingénieur d’études, Bibliothèque Clermont Université : Un projet collectif de diffusion de la culture scientifique : le cas des Carnets Glangeaud, collection de la bibliothèque numérique de la BCU

12h00 Déjeuner

Présidente de séance : Daniela Vaj

14h00 Véronique Ginouvès, Ingénieur de recherche au CNRS, Responsable de la Phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme, Aix-en-Provence : Archives orales de la recherche : l’expérience de la Phonothèque de la MMSH

14h45 Olivier Thuillas, Chargé de mission, Centre régional du livre en Limousin : Le choix des œuvres dans Géoculture : entre comités scientifiques et crowdsourcing, les enjeux de la modération

15h30 Pause

16h00 Christophe Tuffery, Docteur en géographie, contributeur sur le site Espace&Fiction : Étude d’itinéraires géo-cartographiques interactifs à partir de l’œuvre de R. L. Stevenson, Voyage avec un âne dans les Cévennes

16h45 Présentation de posters

Éric Leroy, Géomaticien et Mélanie Foucault, Archéogéographe, Service archéologique de la ville de Lyon : Gestion et valorisation des cartes et plans anciens au service archéologique de la ville de Lyon
Éric Leroy, Données archéologiques et cartes anciennes au service de la restitution d’éléments urbains anciens (1/2)
Mélanie Foucault, La constitution de fonds de référence géoréférencés (2/2)

17h15 Discussion et clôture de la journée

Vendredi 5 octobre 2012

8h45 Accueil des participants
9h00 Ouverture par Jean-Philippe Luis, Directeur-adjoint du CHEC
9h15 Introduction par Stéphane Gomis

Président de séance : Jean-Luc Fray, Co-responsable de l’axe 3 du CHEC

9h45 Claire-Charlotte Butez, Ingénieure d’études en traitement, analyse et représentation de l’information spatiale au CNRS, LARHRA, UMR 5190, Lyon : Informations historiques, lieux et représentations : Retour d’expérience sur le projet SyMoGIH

10h30 Christian Kaiser, 361DEGRES, Maître d’enseignement et de recherche, Université de Lausanne, Institut de géographie : Cartographie interactive d’illustrations de récits de voyage : l’expérience du projet Viaticalpes

11h15 Séverine Vilette-Billon et Frédérique Galin, Bibliothécaires, Bibliothèque Clermont Communauté : Le fonds cartographique de la Bibliothèque du Patrimoine : conception d’une exposition virtuelle

12h00 Déjeuner

Président de séance : Jean-Paul Oddos, Conservateur général, Responsable de la Bibliothèque du Patrimoine de Clermont Communauté

14h00 Laurent Costa, Ingénieur d’études du CNRS, ArScAn UMR 7041 : Inventaire et analyse des cartes anciennes : l’exemple du bassin parisien

14h45 Stéphane Gomis, Professeur d’histoire moderne et Isabelle Langlois, Ingénieure d’études, CHEC, UBP : Des sources archivistiques et ressources cartographiques anciennes au traitement géomatique : la géographie ecclésiastique de l’Auvergne

15h30 Frédéric Faucon, Maître de conférences en géographie, CERAMAC, UBP : La Cartothèque de la Faculté des Lettres de Clermont-Ferrand : un patrimoine à valoriser

16h15 Discussion et clôture des journées

RÉSUMÉS

9h45 Stéphane Pouyllau, Ingénieur de recherche au CNRS, Directeur de Corpus-IR (UMS 3534 Aix Marseille Université/CNRS) : Les enjeux du web sémantique pour la fabrication, l’édition et la diffusion de corpus numériques en SHS : initiatives, projets et structures pour une réutilisation maîtrisée des données de la recherche

La diffusion des corpus numériques d’archives et de « sources » pour la recherche a été profondément modifiée depuis 20 ans par les méthodes, le potentiel des outils et les techniques du web. Au delà de la diffusion, c’est toute la chaîne de construction des corpus qui s’est transformée : de la définition du périmètre jusqu’aux outils de visualisation et de recherche, en passant par le travail collaboratif en ligne ou crowdsourcing. A l’aube d’une nouvelle évolution du web vers un web plus sémantique (ou web de données), débuté technologiquement il y a déjà plusieurs années, les scientifiques en SHS vont voir une nouvelle fois se transformer les paysages numériques (méthodes, outils, standards). L’intervention se propose de faire un pas en avant vers ces transformations « nouvelles » afin de les anticiper de façon sereine et d’en comprendre les avantages pour la recherche en SHS.

10h30 Daniela Vaj, Responsable de recherche, coordinatrice scientifique de Viaticalpes, Université de Lausanne : Les nouvelles technologies du web au service de la recherche en sciences humaines : le projet Viaticalpes et la base de données Viatimages

Le projet VIATICALPES (http://www.unil.ch/viaticalpes) dirigé par le professeur Claude Reichler et financé par le Fonds National Suisse et l’Université de Lausanne, a été rendu possible grâce à l’étroite collaboration entre une équipe de chercheurs en sciences humaines et six importantes bibliothèques patrimoniales suisses. Né dans le cadre du programme international VIATICA lancé par Centre de recherches sur la littérature de voyages (CRLV) de Paris IV Sorbonne, VIATICALPES s’est donné pour tâche de rassembler et étudier l’iconographie des récits de voyages anciens (XVe-XIXe siècles) dans l’arc alpin. Nous avons inventorié plus de 11 000 illustrations, publiées entre 1544 et 1860, pour l’espace alpin suisse, savoyard et italien. Une partie de ces images (2’500 actuellement) ont été déjà numérisées, décrites, indexées, géo-localisées et mises à disposition des chercheurs et de tout public en ligne, dans la base de connaissances VIATIMAGES qui a été développée par notre équipe (http://www.unil.ch/viatimages) et ouverte à tout public en avril 2009. L’accès facilité à ce corpus d’images a été au cœur de notre démarche. Ces illustrations sont associées aux textes qui les décrivent – également numérisés – et à d’autres informations permettant d’élucider le contexte de production et de remplois. Ma présentation abordera différents aspects de ce travail : collaboration avec les bibliothèques, gestion des droits, schémas de métadonnées, création du vocabulaire contrôlé multilingue, étude, diffusion et valorisation de ce corpus.
url consultables : Viaticalpes et Viatimages

11h15 Léonard Bourlet, Conservateur et Camille Meyer, Webmestre, Bibliothèque Clermont Université : Un projet collectif de diffusion de la culture scientifique : le cas des Carnets Glangeaud, collection de la bibliothèque numérique de la BCU

Le travail pour la mise en ligne des carnets de terrain de Philippe Glangeaud est le fruit d’une longue réflexion commune entre les trois partenaires du projet que sont le Laboratoire Magmas et Volcans, la Bibliothèque Clermont Université et le Muséum Henri-Lecoq. Il s’est agi de valoriser un fonds scientifique de première importance en utilisant les outils informatiques, de rassembler numériquement un corpus physiquement scindé en élaborant un outil adapté à la recherche. Cela a nécessité le partage et la collaboration de compétences diverses mises au service d’un même projet.
Url consultable : Carnets de Philippe Glangeaud http://bibliotheque.clermont-universite.fr/glangeaud/

14h00 Véronique Ginouvès, Ingénieur de recherche au CNRS, Responsable de la Phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme, Aix-en-Provence : Archives orales de la recherche : l’expérience de la Phonothèque de la MMSH

Créée à la fin des années 1970, la phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) à Aix-en-Provence documente et met en ligne plusieurs milliers d’heures d’archives sonores issues d’enregistrements de terrain de chercheurs : historiens, anthropologues, sociologues, géographes, linguistes, ethnomusicologues…. Avec les nouveaux usages du numérique et l’accentuation de la demande patrimoniale du grand public, l’identification, la conservation et la mise à disposition qui étaient à l’origine de sa création ne sont plus les seuls impératifs. Pour y parvenir, la phonothèque de la MMSH travaille en réseau et engage des collaborations avec d’autres institutions et s’appuie sur plusieurs cyberinfrastructure nationales. Ces coopérations et les nouvelles méthodes d’éditiorialisation sur les Carnets de recherche (Hypotheses.org) offrent de nouvelles perspectives à ces archives sonores restées, jusqu’ici, confidentielles. Il s’agit non seulement d’acquérir une meilleure compréhension de la méthodologie des chercheurs qui ont créé ces archives sur le terrain mais aussi de stimuler des comparaisons et accélérer la mise en relation des enregistrements, ou encore d’enrichir les corpus sonores par de nouvelles interprétations issues du contexte local. Pour les mettre en œuvre, la phonothèque a impulsé avec d’autres centres de ressources documentaires, une réflexion collective sur les questions juridiques et éthiques en vu de l’écriture d’un Recueil de bonnes pratiques pour la diffusion des données numériques en sciences humaines et sociales.
Url consultable : Les carnets de la Phonothèque http://phonotheque.hypotheses.org/

14h45 Olivier Thuillas, Chargé de mission, Centre régional du livre en Limousin : Le choix des œuvres dans Géoculture : entre comités scientifiques et crowdsourcing, les enjeux de la modération

GéoCulture est un service culturel numérique innovant de géolocalisation de contenus artistiques. Né en Limousin en septembre 2010, il s’est d’abord développé avec le service « Le Limousin vu par les artistes » qui propose plus de 500 œuvres (littérature, arts plastiques, musique, cinéma) représentant le territoire limousin. Les utilisateurs accèdent aux œuvres via une interface Internet et des applications mobiles leur permettant d’activer la fonction « Les œuvres autour de moi ».
Cette première expérience de GéoCulture, née de la théorie de la géocritique du professeur Bertrand Westphal (laboratoire EHIC, Limoges), rassemble environ 50 contributeurs, essentiellement des musées, centres d’art, bibliothèques, archives, éditeurs ainsi que des artistes et des écrivains, réunis autour du Centre régional du livre en Limousin, initiateur de ce service.
Devenu une marque et un modèle d’indexation, de traitement des données, GéoCulture s’ouvre désormais à l’ensemble des territoires et des champs artistiques. L’expérimentation en cours concerne « La France vue par les écrivains », qui rassemble une dizaine de structures régionales pour le livre autour de la Fédération interrégionale du livre et de la lecture (FILL) et du Centre national du livre (CNL).
Je souhaite aborder dans mon intervention les enjeux principaux liés à la constitution du corpus dans GéoCulture. Cette question du corpus, du choix des œuvres à intégrer ou non dans GéoCulture, est essentielle dans ce service qui propose uniquement des contenus « qualifiés », c’est-à-dire bénéficiant d’une validation scientifique. Au plus près du fondement éditorial de ce service se trouve la représentation esthétique du territoire, qui oblige à un questionnement toujours renouvelé de la notion de représentation. La nécessité de s’entourer de comités scientifiques qui valident le choix des oeuvres rencontre une autre nécessité, propre aux services du web 2.0, qui est d’ouvrir largement le service au grand public et de permettre aux utilisateurs de proposer eux-mêmes des œuvres. Le projet « La France vue par les écrivains » souhaite se développer en faisant appel à une large communauté de lecteurs susceptibles de trouver des extraits littéraires représentant un territoire. Cette pratique de crowdsourcing s’accompagne de la création de pôles de modérateurs capables de corriger et d’indexer correctement les différentes propositions. Par ailleurs, le corpus de GéoCulture est composé pour moitié d’œuvres sous droits, ce qui implique une négociation avec chacun des ayants-droit.
url consultable : http://geo.culture-en-limousin.fr/

16h00 Christophe Tuffery, Docteur en géographie, contributeur sur le site Espace&Fiction : Étude d’itinéraires géo-cartographiques interactifs à partir de l’œuvre de R. L. Stevenson, Voyage avec un âne dans les Cévennes

Nous proposons de présenter des travaux concernant la découverte géo-cartographique multimédia d’un itinéraire réalisé à partir de l’œuvre littéraire de R. L. Stevenson « Voyage avec un âne dans les Cévennes« .
Paru en 1879, ce récit relate le voyage qui fit l’écrivain écossais en France, à l’automne 1878 entre les bourgs du Monastier en Haute-Loire et Saint-Jean-du-Gard dans le Gard, soit près de 200 kms parcourus avec une ânesse comme seule compagne.
Grâce à la multiplication des applications cartographiques en ligne, il peut paraître aisé de réaliser des sites cartographiques interactifs pour faire découvrir des œuvres qui s’inscrivent fortement dans une « géographie réelle ».
Nous présenterons l’utilisation de plusieurs applications de cartographie en ligne existantes ou que nous avons réalisées autour de l’œuvre de Stevenson, permettant d’en faire une comparaison rapide des avantages et des inconvénients, de leur facilité respective de mise en œuvre et d’utilisation, et des possibilités d’intégration avec diverses ressources numériques.
Un autre axe de notre travail concerne une comparaison critique de la disponibilité en ligne de plusieurs fonds cartographiques, permettant de faire « découvrir » un itinéraire à partir des diverses représentations cartographiques d’un même territoire. Avec ce genre d’application, les risquent sont grands de multiplier les anachronismes entre la date et le contenu de l’œuvre et les autres ressources numériques mis en relation ou encore les incohérences entre les niveaux d’échelle et les contenus multimédia de précisions hétérogènes disponibles.
Enfin, une esquisse d' »archéologie de l’œuvre » est proposée pour en retrouver la genèse, les modalités du récit et les significations afin de ne pas cantonner cette œuvre à un simple récit de voyage devenu un des modèles de ce genre littéraire.
url consultable (e)space & fiction : http://spacefiction.wordpress.com/

Eric Leroy, Géomaticien et Mélanie Foucault, Archéogéographe, Service archéologique de la ville de Lyon : Poster Gestion et valorisation des cartes et plans anciens au service archéologique de la ville de Lyon

Présentation du projet SIG ALYAS, en particulier le volet gestion des cartes et plans anciens et valorisation dans le cadre de l’archéologie préventive et de l’analyse territoriale.
Éric Leroy, Données archéologiques et cartes anciennes au service de la restitution d’éléments urbains anciens (1/2)
Mélanie Foucault, La constitution de fonds de référence géoréférencés (2/2)

Vendredi 5 octobre 2012

9h45 Claire-Charlotte Butez, Ingénieure d’études en traitement, analyse et représentation de l’information spatiale au CNRS, LARHRA, UMR 5190, Lyon : Informations historiques, lieux et représentations : Retour d’expérience sur le projet SyMoGIH

Projet en plein développement, conçu par une équipe mêlant les compétences en sciences historiques, informatique et géomatique, le SYstème MOdulaire de Gestion de l’Information Historique (SyMoGIH) se propose de développer et de diffuser une nouvelle méthode, à la fois individuelle et collective, de gestion et d’exploitation de l’information historique et géographique. Dans ce projet, l’équipe a considéré la localisation de l’information historique comme une question majeure et par conséquent a développé et intégré un gazetteer dans le système SyMoGIH.
Cette présentation sera l’occasion de décrire la modélisation de ce système d’information géo-historique collaboratif et cumulatif et d’illustrer plus particulièrement la façon dont a été conçue la relation entre les informations historiques, les lieux et leurs représentations cartographiques.
url consultatble : http://larhra.ish-lyon.cnrs.fr/Pole_Methodes/SyMoGIH_fr.php

10h30 Christian Kaiser, 361DEGRES, Maître d’enseignement et de recherche, Université de Lausanne, Institut de géographie : Cartographie interactive d’illustrations de récits de voyage : l’expérience du projet Viaticalpes

La base de données en ligne Viatimages contient des centaines d’illustrations anciennes de récits de voyage ainsi que quelques cartes historiques. La plupart de ces illustrations ont été localisées dans l’espace à l’aide de coordonnées ainsi que des termes géographiques relatifs à ces images. L’application en ligne permet de visualiser les illustrations dans leur contexte géographique actuel, à l’aide de cartes interactives et aussi dans un contexte en 3D à l’aide de GoogleEarth. Le moteur de recherche permet de trouver des images directement depuis une carte interactive, ou à travers les termes géographiques. Ces termes géographiques sont classés dans plusieurs catégories. Le développement des aspects géographiques de la bas Viatimages qui est issu du projet Viaticalpes continue en permanence. Un aperçu des développements en route ou planifiés est donné. Ainsi, par exemple une mise en contexte hiérarchique est planifiée en utilisant des entités géographiques ayant une maille spatiale différente.
url consultables : www.unil.ch/viatimages et www.unil.ch/viaticalpes

11h15 Séverine Vilette-Billon et Frédérique Galin, Bibliothécaires, Bibliothèque Clermont Communauté : Le fonds cartographique de la Bibliothèque du Patrimoine : conception d’une exposition virtuelle

Présentation des collections cartographiques de la bibliothèque du Patrimoine (conservation, communication auprès des publics et valorisation). Naissance de projets de numérisation : présentation détaillée du projet du fonds de cartes anciennes sur l’Auvergne et de plans de Clermont. Création et mise en œuvre d’une exposition virtuelle « Quatre siècles de cartographie en Auvergne« .
url consultable : http://cartographie.clermontco.expomuseo.org/

14h00 Laurent Costa, Ingénieur d’études du CNRS, ArScAn UMR 7041 : Inventaire et analyse des cartes anciennes : l’exemple du bassin parisien

La constitution d’un référentiel géo-historique, couplé aux outils de diffusion et d’analyse adéquat peut permettre à des chercheurs des différentes disciplines historiques de travailler ensemble sur un espace géographique commun. Les cartes anciennes sont un des supports privilégiés pour la mise en place des outils.
La notion de référentiel géo-historique renouvèle celle de fonds de carte dans le sens où ces référentiels constituent pour les programmes de recherche historique ayant une dimension spatiale, un des socles élémentaires du partage de données et donc de l’interdisciplinarité. Il s’agit de créer un ensemble de couches de référence basées sur une analyse critique de la documentation en présence qui puisse permettre de spatialiser sur des bases géographiques fiables, des ensembles de données historiques possédant des références géographiques plus ou moins complexes à manipuler.
Mais au-delà de leur constitution, la réflexion doit aussi porter sur leur utilisation et leur diffusion. Pour être pleinement opérationnels, ces outils ne peuvent être dissociés des acteurs de la discipline, qui dialoguent, négocient et possèdent chacun des logiques, des cultures, des outils qui leurs sont propres.
L’examen des modalités de mise en œuvre de ces référentiels géo-historiques dans le contexte de l’archéologie française (GéoPratiq) complété par l’analyse détaillée d’exemples concrets menés dans le Bassin Parisien permet de mettre au jour des lignes directrices collectives et de préciser ce qui est à la base de ces infrastructures qui sont les expressions concrètes et matérielles de ces nouvelles formes d’interdisciplinarité.

14h45 Stéphane Gomis, Professeur d’histoire moderne et Isabelle Langlois, Ingénieure d’études, CHEC, UBP : Des sources archivistiques et ressources cartographiques anciennes au traitement géomatique : la géographie ecclésiastique de l’Auvergne

Apparus aux IVe et Ve siècles, les diocèses de France ont une histoire longue de quinze siècles. Pour autant, la cartographie ecclésiastique est une thématique étudiée depuis peu. Si certains évêques se sont intéressés à la géographie de leur diocèse dès le XVIe siècle, il faut attendre les travaux contemporains du père François de Dainville pour assister à la naissance d’une véritable école. En l’espèce, ses études ouvrent un champ nouveau de la recherche en cartographie dans lequel va notamment s’illustrer le bénédictin dom Jacques Dubois. Nous rappellerons les principaux apports de ces deux savants en nous intéressant tout particulièrement à la situation du Massif central que révèlent ces travaux. Par ailleurs, les sources archivistiques exploitées et les réalisations cartographiques des érudits des XIXe et XXe siècles méritent d’être détaillées.
Nous verrons comment l’ensemble de ces ressources permet au chercheur de proposer, avec les outils géomatiques d’aujourd’hui, des fonds de cartes restituant une géographie historique mouvante. Nous ne manquerons pas également de pointer les aspects qui posent problèmes, notamment ceux liés à la représentation des limites.

15h30 Frédéric Faucon, Maître de conférences en géographie, CERAMAC, UBP : La Cartothèque de la Faculté des Lettres de Clermont-Ferrand : un patrimoine à valoriser

La cartothèque du département de géographie rassemble plus de 20 000 cartes du monde entier. Ce fonds, constitué depuis un siècle par les géographes, et résultant d’épisodes historiques particuliers, représente un important patrimoine peu courant en France. Pendant des décennies les documents ont été stockés sans véritable archivage.
Les géographes ont souhaité mieux conserver et valoriser ce patrimoine. Une équipe-projet (enseignant-chercheur, bibliothécaire, cartographe) a réalisé un cahier des charges permettant d’élaborer un plan d’action s’étalant sur une dizaine d’années (période 2007-2017).
Le projet a débuté en 2008 par un inventaire détaillé du fonds, puis par une restauration de l’ensemble des documents. Il s’est poursuivi par la constitution d’une base de données consultable en ligne. La suite du programme consiste en une numérisation de cartes.
A terme, le souhait de l’équipe est de rendre ce fonds « vivant » en permettant sa consultation par un large public. Sa valorisation passe également par sa présentation, avec par exemple la mise en place d’expositions.