Imaginaire géographique – Exploration du champ géo-littéraire

Journée d’études « Imaginaire géographie  Exploration du champ géo-littéraire »

Mardi 14 octobre 2014 – 9 h-16 h – MSH de Clermont-Ferrand – Amphi 220

Depuis une petite quarantaine d’années, s’est ouvert un champ de recherches, la géographie littéraire, qui tend à se développer depuis les années 1990, en Europe comme en d’autres régions du monde (Lévy, 1989 ; Brosseau, 1996 ; Rosemberg, 2007 ; Bédard et Lahaie, 2008 pour ne mentionner que quelques jalons), et entre en résonance avec l’intérêt contemporain des études littéraires qui redécouvrent l’espace dans les œuvres (Collot, 2011) et/ou s’attachent à en produire une cartographie (Moretti, 2000 ; Piatti, 2012 ), qu’expérimentent aussi quelques géographes (Semmoud et Troin, 2012).

A contrario, la géographie de la littérature, que certains géographes appellent de leurs vœux (ainsi Brosseau, 2002, Molina, 2010, 2014 après Frémont, 1976), a été encore peu systématiquement explorée : il s’agit, dans ce cas, de s’intéresser aux rapports entre littérature et société, aux contextes socio-spatiaux de production et d’appropriation des faits littéraires, depuis la valorisation de la ressource littéraire pour le développement des territoires jusqu’à la réception des œuvres par les populations concernées.

Cette journée d’étude se propose d’explorer le panorama des recherches associant géographie et littérature par des approches à la fois théoriques, méthodologiques et empiriques, élaborées dans divers contextes nationaux (Canada, Espagne, France, Italie).

Programme

  • « Introduction à la journée d’études : panorama du champs géo-littéraire » – Mauricette Fournier, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand
  • « Marginalités romanesques : réflexions géographiques à partir d’exemples littéraires francais et italiens » – Marina Marengo, Université de Sienne, Italie
  • « La géographicité de Josep Pla. Proposition de classement des textes et quelques applications à partir de Cadaqués (1947) » – Rosa catala, Université de Barcelone, Espagne
  • « Tourisme et littérature : l’expérience des lieux pour reli(re) l’œuvre et reli(er) les lieux » – Aurore Bonniot, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand
  • « Entre témoignage et conte : la littérature du lieu pour ses habitants et ses visiteurs » – Pierre-Mathieu Le Bel, Université du Québec à Montréal, Canada

Affiche :  http://ceramac.univbpclermont.fr/sites/ceramac.univbpclermont.fr/IMG/pdf/Affiche_Imaginaire_Geographique.pdf

Formation « gestion de projets des sources numériques de la recherche en SHS »

Cette action nationale de formation abordera tous les aspects stratégiques de la mise en ligne et de l’édition de sources numériques en sciences humaines et sociales.

Elle aura lieu du 14 au 18 octobre 2013 à Aussois (Centre Paul Langevin du CAES).
Clôture des candidatures : le 1er juillet 2013

Pour tout renseignement : http://anf2013.msh-vdl.fr/

Dépôt des candidatures : http://anf2013.msh-vdl.fr/?q=content/formulaire-d-inscription

 

Principales informations

Publics

La formation s’adresse aux personnels du CNRS et de l’enseignement supérieur et de la recherche en SHS, doctorants et post-doctorants, professionnels de la conservation du patrimoine.

Objectifs

Le but de la formation est d’aborder tous les aspects stratégiques de la gestion de projets des sources numériques de la recherche en SHS : l’identification des acteurs et des compétences techniques, la répartition des tâches, la définition d’un calendrier rigoureux, la coordination de la communication tant au sein de l’équipe qu’en direction des tiers (financeurs, public), l’anticipation des problèmes qui peuvent survenir, l’articulation entre la structuration des données et l’usage qui en sera fait, les différents choix de diffusion, les conditions et techniques de pérennisation des données numériques et leurs enjeux méthodologiques.

La formation ne fournira pas une marche à suivre impérative, mais cherchera à exposer les manières de procéder, de même que leurs enjeux et leurs limites. Elle recommandera l’usage de méthodes souples alliant bonnes pratiques et créativité. Les stagiaires pourront ainsi ajuster leurs acquis aux objectifs scientifiques, éditoriaux et patrimoniaux des projets qu’ils conduisent ou seront amenés à conduire.

L’intervention de spécialistes de supports différents (texte, image et son) permettra aux participants de se familiariser avec les notions techniques qui leur seront nécessaires pour opérer ensuite des choix éclairés. Par ailleurs, cette semaine favorisera la rencontre et le partage d’expériences avec des membres de la communauté des humanités numériques en France.

L’objectif majeur de la formation est de montrer que la réussite d’un projet numérique est un travail d’équipe et repose à la fois sur le dialogue entre les partenaires impliqués (chercheurs, ingénieurs, gestionnaires, experts, financeurs), et sur la collaboration avec des réseaux plus larges (régionaux, nationaux, voire internationaux).

Financements et prise en charge

Hébergement au centre Paul Langevin du CAES-CNRS (Aussois) pris en charge par la délégation DR8 du CNRS pour tous les personnels CNRS.
Pour les autres, une participation de 300 € sera demandée.

Transports pris en charge par le service de formation de la délégation de rattachement pour les participants CNRS.  Pour les autres participants, il faut voir avec votre organisme de tutelle.